Viet Anh Nguyen, lauréate Bourse Eiffel 2017

Bourse d'excellence

Lauréate de la Bourse d'Excellence Eiffel, Viet Anh rejoint cette année Montpellier Management. Originaire du Vietnam, elle intègre le master Finance de l'Institut. Elle répond à nos questions.

Pouvez-vous présenter votre parcours et nous expliquer pourquoi vous avez choisi l’Institut Montpellier Management ?

« Il y a 5 ans, j’ai commencé des études à l’Université de Commerce Vietnamienne (UCV). Seulement, cette formation ne me satisfaisait pas, car le programme était plus théorique que pratique. En 2013, j’ai eu la chance d’obtenir la bourse de coopération des gouvernements vietnamien et marocain pour étudier à la Faculté des Sciences juridiques, économiques et sociales Agdal, appartenant à l’Université Mohammed V de Rabat au Maroc,  où la licence est enseignée en français.  Cela a été l’opportunité d’améliorer mon niveau de langue, facilitant la poursuite de mes études supérieures en France. Étudier à l’étranger représente un challenge (différence de langue, de culture, solitude…) mais ces années m’ont permis d’acquérir davantage de compétences et de confiance en moi et malgré mon niveau de langue, j’ai réussi à valider la licence en 3 ans et même à terminer major de promo.

J’ai connu l’Université de Montpellier grâce à l’une de mes professeurs qui y a suivi son doctorat et qui m’a vanté la qualité de ses formations. J’ai donc effectué des recherches et découvert le master Finance de Montpellier Management.

Je crois que ce parcours me fournira des connaissances et compétences approfondies en matière de finance d’entreprise, de marchés financiers et d’institutions financières, une approche pluridisciplinaire pour analyser les problèmes de gestion et y apporter des solutions. De plus, la plupart des contenus de la formation sont conformes aux programmes des examens de niveaux I et II de la certification internationale CFA (Chartered Financial Analyst), que je souhaite obtenir et qui est un passeport pour intégrer les grandes entreprises. »

Qu’est-ce qui vous a poussé à candidater à la bourse Eiffel ?

« Je rêvais de la bourse Eiffel car c’est l’une des dix meilleures bourses du monde. La sélection est rude. Il s’agit d’un honneur pour tous ceux qui se voient attribuer la bourse, et son obtention ouvre de nombreuses opportunités aux lauréats. Etudier en France a été mon objectif dès mon départ au Maroc. Et la bourse couvre les frais de mes études en France, ce que mes parents n’auraient pu se permettre. D’ailleurs, ils n’ont jamais quitté le Vietnam, et cette bourse me permettra de les inviter en France. »

Comment se sont passés vos premiers pas à Montpellier Management ?

« J’ai déjà passé un premier mois en France et trois semaines à l’Institut. Je suis impressionnée par la gentillesse des gens ici. J’ai été très bien accueillie et très bien orientée le jour de mon inscription, et cette impression s’est également confirmée par la suite. Je reçois constamment l’aide de mes camarades et de mes professeurs pour suivre les cours malgré mon niveau de langue imparfait. Les professeurs enseignent avec beaucoup d’enthousiasme et consacrent du temps pour répondre aux questions des étudiants. Mes camarades sont toujours très souriants, avenants à mon égard et n’hésitent pas à partager leurs notes de cours. Je suis de nature assez timide mais j’espère pouvoir m’intégrer de mieux en mieux avec le temps. Les matières que je suis sont également très intéressantes, notamment les cours dispensés en anglais qui me fournissent le vocabulaire spécifique de la finance en anglais et me permettent aussi d’améliorer mon niveau de langue. »

Qu’attendez-vous du programme et quels sont vos objectifs à l’issue de ces deux années ?

« Le programme de Montpellier Management répond parfaitement à mes attentes. Il approfondit les techniques relevant de la finance d’entreprise et des marchés financiers, ainsi que le contrôle de gestion et les aspects juridiques nécessaires à la prévention des risques liés à ces différentes fonctions financières.

Après l’obtention de mon master en 2019, je souhaite retourner vivre et travailler au Vietnam, mettre à profit les connaissances et compétences que j’aurai acquises pour travailler en tant que contrôleur de gestion dans une entreprise multinationale. A long terme, j’ambitionne de devenir directrice financière d’une grande entreprise afin de contribuer à l’amélioration de l’efficacité du processus de gestion financière des entreprises vietnamiennes. »

Propos recueillis par : Vanessa Deweer

Crédit photo : Célia Coudret

Lire aussi : Avec la bourse Eiffel, l’excellence entre à Montpellier Management


6 novembre 2017 : Moma-RI